Rechercher
  • Solene Ducretot

Alternatiba ANV Rhône “À la croisée du féminisme et de l’écologie”

Merci à Alternatiba ANV Rhône d’avoir invité Solene Ducretot, militante écoféministe, lors d’une table ronde, aux côtés de Céline Kaya Baltide sur le sujet « Écoféminisme : à la croisée du féminisme et de l'écologie ».

Françoise d'Eaubonne, femme de lettres et militante à l’origine du mouvement écoféministe en France, écrit dans son livre "Le féminisme ou la mort" paru en 1976 : « Il s'agit de l'avenir même de l'humanité. Mieux, de sa chance d'avoir un avenir. Le prolongement de notre espèce est ici menacé grâce à l'aboutissement des pratiques patriarcales, par une folie et un crime. La folie : l'accroissement de la cadence démographique. Le crime : la destruction de l'environnement."

- Quelle place pour le féminisme dans les luttes écologiques ? Quelle place pour l'anti-capitalisme au sein des luttes féministes ? PARLONS ÉCOFEMINISME.

- Que ce soit d'écologiser le féminisme ou féminiser l’écologie, les écoféminismes s'attèlent à appréhender le rapport des humains à l'environnement à travers les mêmes systèmes, appareils et schémas que la domination patriarcale.

Sous une pensée anarchiste, l'écoféminisme fait table rase de toutes les formes d'oppressions, qu'elles soient raciales, de genre ou envers la nature.

- L'exploitation même de la nature, ne s'inscrirait-elle pas, elle aussi, dans les rapports de forces sociaux et historiques ? Quelle(s) exploitation(s), pour quelle(s) terre(s) ?

- Il s'agi lors de cette table-ronde d'introduire le concept d'écoféminisme, le définir dans l'espace et le temps, mais aussi en donner sa complexité.

Intervenantes :

- Solene Ducretot, journaliste engagée et militante écoféministe.

- Céline Baltide, militante de l'écologie décoloniale et thérapeute en ayurvéda.

Cette table-ronde vous est proposée dans le cadre de la programmation en ligne "Faut qu'on s'évade" du collectif Alternatiba ANV Rhône Alternatibar - Maison des Alternatives.

Replay du live :


5 vues0 commentaire