Rechercher
  • Solene Ducretot

« Pour la planète et pour les femmes, l’écoféminisme veut faire des émotions un moteur de la lutte »

Interview de Solene Ducretot pour Causette.



EXTRAIT


« Causette : L’écoféminisme comporte une dimension poétique importante. On le voit à travers les poèmes publiés dans le livre, mais aussi dans l’écriture de presque toutes les autrices, qui nous invitent à apprécier la senteur des cerisiers, les vertus du millepertuis… En quoi la poésie fait-elle partie des luttes écoféministes ?

S. D. : La poésie est importante pour nous reconnecter au sensible, au vivant et pour détruire la séparation nette entre nature et culture. C’est de là que vient la créativité des écoféministes. Car, c’est bien beau tous les discours politiques, universitaires, intelligents, avec des grands mots… mais ce qui compte dans nos actions politiques, c’est ce que ça provoque en nous, en tant qu’humains, derrière. Donc ce que ça provoque sur nos émotions. Et nos sens. L’écoféminisme veut arrêter d’étouffer ce pan de nos vies et faire de ces émotions un moteur pour trouver des solutions constructives. »

Retrouvez l’interview complète sur Causette.





0 vue0 commentaire